Non-Wikipedia

Résurrection. De la position d’un observateur, un phénix métaphorique né de cendres, ou une valence d’une « mort » qui apparaissait catastrophique, mais qui structurera toutes les actions futures de cet observateur.

L’imagination des écrivains — surtout de l’Ouest et sa modernité — rend au sens littéral la résurrection, même si les lecteurs ne liront pas ces œuvres dans cette manière. Par exemple, pourquoi tentait de faire Mary Shelley une résurrection à suivre une charge d’électricité, une réanimation littérale de la vie ? Frankenstein est une histoire qui ne croit pas à ce genre de réanimation complètement, mais le progrès industriel du XIXe siècle paraissait encore extrêmement réel. Si vous êtes tout à coup confronté avec de « progrès », comme photographie ou chemin de fer, vous tenteras à construire peut-être un humain des parties d’autres humains (de quelle autre source vous les obtiendriez ?). Et pour couronner le tout, vous fournissez le monstre avec l’électricité — le voilà, il devient vivant.

L’électricité est sauveur de tous. L’électricité est l’idée personnelle d’Edison, un conduit pour les nouvelles idées à partir de maintenant, et le donateur de notre lumière quand nous n’en avions. Des écrans, d’ordinateurs et d’appareils sont venus en suite. Si maintenant des parties mécaniques n’ont jamais été implantées dans les humains, ce n’est pas d’importance, à cause d’appareils et médias, à cause des humains habitués aux cycles d’ordinateurs, et selon un temps global qui nous a fait comprendre que l’électricité anime et réanime tous les humains.

Considérons les gadgets électroniques. Sont-ils d’outils pour la transcendance et s’en serviraient aujourd’hui Élie, יהוה, J. C., Gandhi ? Le gadget électronique est une partie du corps ; vous gardez votre hexis corporelle avec iPhone à la main. Vous avez une disposition, un habitus, tant que vous possédez ce gadget. Les corps ne savaient pas qu’ils pourraient harnacher des sites d’Internet, se serviraient Facetime™, et aussi qu’ils retoucheraient la vidéo de leur acte de mariage. Les corps humains sont — en revanche — maintenant perçus comme faits pour ces actions dans la manière dont raconte Voltaire ironiquement, que nos genoux ont été créés au début de l’espèce humaine pour les bas de soie que nous nous porterons dans le XVIIIe siècle. Soit Élie maintenant vivant, ne pourrait-il pas réanimer d’os — du moins avec CGI ? Et J. C. aussi, pourquoi ne pourrait-il pas utiliser un appareil électronique pour déterminer que ses adhérents sont malades et qu’ils ont besoin de miracle ?

Mais l’or plaqué sur l’autel sur la plus haute tour de Babel, il se décolore. Un climat, donné par Dieu, peut changer des molécules qui sont couchées en feuille d’or. Collectivement, nous continuons à nier ces changements et nous continuons à voir que nous les devons accepter. Georges Buffon nous aidait, et les transformistes ont imaginé que le sabot d’un bœuf est devenu une main humaine vis-à-vis de livre De l’interprétation de la nature de Diderot. Charles Lyell a démontré que la terre est composée des milliers de stratifiés qui signifient son processus qui les a bâtis depuis longtemps. La catastrophe est venue alors, pas seulement de dénis, mais aussi des échoués de reconsidérer le sens de la résurrection si nous devons accepter ce degré de changement. Il n’est pas de question soit, l’évolution est théorie ou fait. On doit croire qu’une politique religieuse ou spirituelle n’est pas nécessairement réduite quand les humains abdiquent leur fausse position comme seigneur à la tête de tous êtres. C’est une action impossible à éviter si nous acceptons ce changement.

La croyance à la résurrection de la tradition chrétienne après Constantin cheminait vers une décorporation, bien qu’une vraie transcendance est-elle nécessaire pour la résurrection ? L’Empire romain de christianisme, l’inquisition du moyen âge, le réseau des dômes et caveaux rendus en mosaïque enjambant du ciel, les réseaux sociaux du XXIe siècle, sont tous des tours de Babel qui n’étendront jamais complètement au ciel. Alors, où sont le ciel et les résurrections et s’ils sont ici et maintenant, le projet d'une éthique, est-il détruit ? Est-ce que néanmoins nous avons de résurrection quand nos écarts de cendre paraissent si changés que cette mort en cendre devient incommensurable avec le chemin et la destination de notre écart et nous sommes irréversiblement déplacées ? Est-ce que la résurrection est formée sur un événement qui est extrêmement profond au corps humain sensible, un corps qui change, puis, sa conduite, et de là il est impossible de retourner cette conduite à son état précédent ?

On peut imaginer étant donné la profondeur des événements de résurrections et tous nos écarts au-delà où nous étions jadis. Malgré un manque d’une vraie transcendance, nous pourrions être prêtes pour notre mort. Les épicuriens et les chrétiennes les deux existent en fin de compte pour résoudre ce problème, et les actions ils font pour ce but - elles ne sont pas propres seulement à la fin de la vie. Dans le fait de confort en étant changés radicalement par une résurrection et sans la peur de la mort cependant, les chrétiennes ne peuvent aller plus loin que les épicuriens.

(B) - 7 mai 2014.